constitution tunisie

Ecosystème financier à l'horizon 2025 : les recommandations

Tout au long de cette rubrique consacrée à la Prospective, nous avons redécouvert les recommandations de nos stratèges en vue d'une économie réinventée à l'horizon 2025.

Entrepreneuriat, tourisme, agriculture et énergie furent parmi les angles qui ont été abordés dans le cadre commun d'une "Initiative 4.0" (schéma) tissée par ces mêmes experts pour signer un nouveau départ pour la Tunisie du 21ème siècle.

Or, notre secteur financier semble être du reste et bien "en retard en termes de maturité et de compétitivité à l’international par rapport aux autres secteurs de l’économie" pour reprendre les mots de nos prospectivistes qui rajoutent, chiffres à l'appui :

Les besoins de financement des entreprises restent insuffisamment couverts. A titre illustratif, les petites entreprises (moins de 50 employés) et les microentreprises (moins de 5 employés) représentant 2/3 de la production et 2/3 des emplois dans le secteur privé ne bénéficient que de 15% des concours bancaires alloués aux entreprises du secteur privé.

Ceci s’explique par le manque d’intérêt des banques et l’inexistence de produits et services adaptés aux besoins de ces entreprises.

Cet état de fait implique une revue en profondeur du cadre réglementaire et institutionnel de la sphère financière dans son ensemble et la fixation de nouvelles ambitions, avec pour objectif, à l’horizon 2025, de hisser le secteur financier au niveau de maturité caractérisant les autres secteurs de l’économie nationale et d’ériger Tunis en place financière régionale. Tunis, hub financier, contribuera à porter l’économie à un nouveau palier de sophistication et de compétitivité.

Ces réflexions ont été partagées par la commission d'experts « Les fondements de la croissance et du développement économique » présidée par Afif Chelbi et composée de : Zouhour Karray, Hamadi Tizaoui, Lamia Zribi avec les contributions sectorielles de : Adel Gaaloul, Mustapha Haddad, Noureddine Hajji, Mounir Majdoub, Amel Nafti, Ahmed Smaoui et Sami Zaoui,  dans le cadre de l'étude prospective Tunisie 2025 rapportée par Hafedh Bouktif et Mondher Khaled, encadrée par Kais Hammami et Mehdi Taje, prospectivistes, sous la direction de Hatem Ben Salem, ex-directeur du l'Institut Tunisien des Etudes Stratégiques.


Commentaires

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...