constitution tunisie

Tunisie 2025 : Ecosystème favorable pour l'Entrepreneuriat

Nous avons entamé la semaine avec une lecture loin d'être rassurante des performances de notre secteur privé jusqu'à fin juillet dernier. Nous avons alors vu comment la tendance baissière n'épargne ni le secteur industriel (dans son ensemble) ni celui des services. Et pourtant, l'économie tunisienne a pu se réjouir d'une certaine stabilité politique marquée par un gouvernement aqui a pu avoir assez d'élan pendant plus de trois ans.

Aujourd'hui, au lendemain des législatives, et dans l'attente de la formation de la nouvelle équipe qui prendre les règnes de notre économie en berne, que pourrions-nous souhaiter pour propulser l'initiative privée, sans oublier l'innovation, facteur déterminant de notre compétitivité dans un monde en course?

Nous avons scruté pour vous l'étude prospective Tunisie 2025 pour en dégager le plan d'action stratégique recommandé par nos experts en vue d'optimiser l'écosystème de l'entrepreneuriat. En-voici les composantes (citation) :

- Libérer les initiatives entrepreneuriales exige des  administrations et des institutions d’appui fortes et compétentes.

- Le deuxième élément de l’écosystème a trait au cadre institutionnel, notamment au code des investissements.

- Le troisième élément de l’écosystème, le coaching et l’accompagnement des promoteurs est déterminant dans la survie des Startup et pour le développement des entreprises.

- Le quatrième élément de l’écosystème concerne la relance de l’investissement public et privé par la mise en oeuvre d’un programme national de création et de développement de l’entreprise, ainsi qu’un programme de restructuration financière des PME. Parallèlement, il s’agira d’assurer le lancement de projets en PPP et la promotion de l’essaimage à partir des grandes entreprises.

- Le cinquième élément de l’écosystème : l’accès au financement nécessite une profonde réforme du système financier et ce à travers le traitement de ses trois lacunes majeures : le financement des PME, celui des régions et celui de l’innovation.

- Le sixième élément de l’écosystème concerne les mécanismes de promotion et de financement du développement technologique, de la recherche et de l’innovation.

- Enfin, le septième élément de l’écosystème a trait à l’adéquation de la formation et de la recherche aux besoins de l’entreprise.

Cette orientation stratégique entre autres a été élaborée par la commission d'experts « Les fondements de la croissance et du développement économique » présidée par Afif Chelbi et composée de : Zouhour Karray, Hamadi Tizaoui, Lamia Zribi avec les contributions sectorielles de : Adel Gaaloul, Mustapha Haddad, Noureddine Hajji, Mounir Majdoub, Amel Nafti,Ahmed Smaoui et Sami Zaoui, avec la coordination de Mehdi Taje, prospective et sous la direction de Hatem Ben Salem, ex-directeur du think-tank officiel de l'Etat, l'Institut Tunisien des Etudes Stratégiques (ITES).



Commentaires

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...