constitution tunisie

Statistiques de l'afflux des visiteurs du site de Carthage

Aujourd'hui, nous nous offrons une escapade à la quête de chiffres si rares et précieux, attestant de la place que nous octroyons à notre cité légendaire.. Carthage.

Notre périple ne fut pas facilité, les dernières statistiques de l'AMVPPC remontent à l'année 2017, mais il est opportun à nos yeux d'en prendre compte : 164864 visiteurs, y compris nos compatriotes, se sont rendus aux vestiges de Carthage, répartis d'une manière quasi égale entre les différents sites archéologiques d'une part et le musée d'autre part qui bénéficie d'un léger avantage, enregistrant 87013 entrées contre 77851 visites de la cité, tous coins confondus.

Face à des chiffres aussi muets, il importe de les confronter à d'autres afin de pouvoir les évaluer.  D'après le Commissariat Général au Développement Régional CGDR, la seule région de Tunis a enregistré une moyenne de 1.5 millions de nuitées les années d'avant. A l'échelle nationale, cet indicateur se compte par dizaines de millions, à voir le dernier tableau de bord (schéma) d'un secteur qui renaît de ses cendres.

Dès lors, il nous semble que le nombre des visiteurs est.. tellement au-deça de nos espérances. Avant même d'aller chercher plus de touristes, avouons que le "taux de conversion", en termes marketing, de nos invités reste à travailler. Cela va sans dire que Carthage appartient à ses héritiers, les Tunisiens, qui bénéficient de la gratuité de l'entrée aux différents monuments, sites et musées, tous les premiers dimanches des douze mois, outre les jours fériés.. Autant en profiter!

Cette année, la colline de Byrsa abritant le musée et une partie de la ville antique a enregistré un afflux plus important de touristes, c'est du moins un constat à l'oeil nu. Nous vous tiendrons au courant dès la publication des statistiques actualisées des visites.

Enfin, nous profitons de ce billet pour rappeler le sac de Carthage, passé sous silence par les autorités municipales, un cri qui est encore d'actualité. Voici le plaidoyer.


Commentaires

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...