constitution tunisie

L'Economie Digitale à l'horizon 2025 : Projections et Leviers stratégiques

Durant l'une de nos évasions aux confins de l'étude prospective Tunisie 2025 dans sa partie économique, nous avons réalisé avec désarroi les freins posés par le système financier (détails), entravant l'envolée de notre pays à l'ère de la 4ème révolution industrielle (schéma).

De toute évidence, l'économie digitale figure parmi ces secteurs à fort potentiel de croissance et d'inclusion. Tunisie 2025 a particulièrement affectionné ce créneau, avançant des leviers stratégiques, chiffres à l'appui. Parole aux experts!

Le plan stratégique dédié aux industries numériques devrait porter, nous citons, la valeur ajoutée du secteur de 4000 MD en 2015 à 8250 MD en 2025 et les exportations de 950 MD à 9000 MD. Les emplois créés dans le numérique s’élèveront à plus de 120 000 durant la période 2016-2025. Cela nécessitera environ 10 milliards de Dinars. La participation du secteur privé dans les projets est estimée à 70%. 

Et de quelle manière ? Dix mesures prioritaires ont été identifiées, pour reprendre les mots des prospectivistes :

1-Assurer le leadership de la transformation numérique de la Tunisie par la création de la fonction Digital Transformation Officer au sein du gouvernement ;

2- Dédier le fond de développement des télécoms exclusivement au financement des activités de développement de l’économie numérique ;

3- Le déploiement de l’État plateforme ouverte par le développement des données publiques ouvertes et les services publics ouverts (Open Data & Open Service) ;

4- Lancer le programme « PME transformation digitale » et mettre à leur disposition un réseau de « Coach numérique » ;

5- Favoriser l’émergence en mode PPP de clusters de services et d’innovation digitale ;

6- Mutualiser les infrastructures passives ;

7- Créer des espaces numériques publics de télétravail pour faciliter aux jeunes l’accès aux plateformes mondiales de micro-travail et de travail collaboratif ;

8- Généraliser l’info-nuage dans le secteur public et les collectivités locales en vue d’assurer une meilleure intégration des systèmes d’information de l’Etat ;

9- Développer les infrastructures d’hébergement, dans les espaces technologiques, soit 1 000 000 m² de bâtiments de classe internationale à l’horizon 2025. La possibilité de déléguer les travaux de construction au secteur privé dans le cadre d’accords PPP est envisagée ;

10- Engager des programmes de formation complémentaires et de développement de compétences des demandeurs d’emploi dans le domaine du numérique pour subvenir aux besoins de l’export du digital et de l’offshoring.

Ces projections et réflexions ont été élaborées par la commission d'experts « Les fondements de la croissance et du développement économique » présidée par Afif Chelbi et composée de : Zouhour Karray, Hamadi Tizaoui, Lamia Zribi avec les contributions sectorielles de : Adel Gaaloul, Mustapha Haddad, Noureddine Hajji, Mounir Majdoub, Amel Nafti, Ahmed Smaoui et Sami Zaoui,  dans le cadre de l'étude prospective Tunisie 2025 rapportée par Hafedh Bouktif et Mondher Khaled, encadrée par Kais Hammami et Mehdi Taje, prospectivistes, sous la direction de Hatem Ben Salem, ex-directeur du l'Institut Tunisien des Etudes Stratégiques.



Commentaires

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...