constitution tunisie

La Tunisie rejoint la convention Lanzarote pour la protection des enfants contre l'exploitation sexuelle

Nous renouons avec notre plongée dans l'univers des enfants, un peu loin des chiffres qui soufflent le chaud et le froid.

En cette journée mondiale commémorant les enfants des rues, et dans le cadre de cette pause juridique, un chiffre enchanteur jaillit : Depuis quelques semaine, la Tunisie est devenue le premier pays non-membre du Conseil de l'Europe à avoir adhérer à la convention pour la protection des enfants contre l'exploitation et l'abus sexuels. Le traité a été initié par ledit conseil du vieux continent.

Clairement, la Tunisie fait de son mieux pour confirmer son statut particulier, d'autant plus qu'elle s'est vu attribué le 15ème rang mondial en ce qui concerne la protection des droits des enfants (schéma) selon l'étude de référence en la matière.

Il importe toutefois de garder un oeil sur la réalité du terrain qui a été fort malheureusement propice à tous genres d'abus et d'atrocités qui ont proliféré ces dernières années.

L'adhésion de notre pays à la convention Lanzarote sera effective à partir du 1er février 2020 selon le site officiel du Conseil de l'Europe. Rappelons enfin que les conventions internationales occupent une place avancée dans la hiérarchie des normes, placés après notre Constitution mais bien au-dessus des lois, qu'elles soient ordinaires ou oragniques, d'après l'article 20 du texte fondateur de notre IIème République (schéma).


Commentaires

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...