constitution tunisie

Campagne électorale : Principe de la Neutralité

La semaine dernière, nous avons examiné l'une des règles principales régissant la campagne électorale : l'interdiction du financement étranger (hormis notre diaspora tunisienne) dont voici les trois principales formes.

Si le respect de ce principe est de nature à maximiser l'intégrité du processus électoral, il n'en reste pas moins que le déroulement même de la campagne doit être sain, tenu dans des lieux et des conditions où chacun peut disposer de ses propres avis sans influence ni chantage.

Les articles 53 et 54 de la loi électorale stipulent que les établissements d'enseignement - tous niveaux compris - et de formation professionnelles, ainsi que les lieux de cultes ne doivent point servir de relais pour les candidats, les listes, ou même l'Etat en cas de référendum.

De même, l'administration et les institutions publiques tout comme le privé sont interdits d'user de leurs espaces ou hiérarchie pour influencer les choix des employés. Attention toutefois aux excès de zèle! Selon l'ISIE, les simples conversations - quelque fois virulentes - entre collègues autour des candidats et des partis qu'ils chérissent ne rentrent pas dans le cadre de l'influence.

La loi préise solonellement que l'interdiction concerne les différents supports de communication ainsi que les discours. Enfin, le secteur public ne doit pas mettre ses moyens à la disposition d'un candidat, un parti ou une liste.


Commentaires

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...