constitution tunisie

Tunisie 2025 : Pour un plan national de développement durable

Nous poursuivons notre lecture du volet économique de l'étude propspective Tunisie 2025 qui s'est efforcée de répondre à l'une des questions les plus récurrentes, celle de la nature du fameux modèle de développement à revisiter..

Selon le rapport en question, ce dernier se doit être équitable socialement et régionalement (schéma), ambitieux internationalement (objectifs), mais aussi favorable au développement durable. De quelle manière ?

Nos experts ont choisi comme indicateur de performance l'indice EPI (Environmental Performance Index) qui donne lieu à un classement de référence en la matière. Il y a quelques mois, nous avons vu notre rang mondial par rapport à l'une des facettes de ce score mis à jour tous les ans. Nous laissons la parole aux prospectivisites pour plus d'explications :

Le rapport « 2016 EPI17 » classe la Tunisie au 53ème rang sur 180 pays devançant tous les pays arabes et africains. En découle un objectif à l’horizon 2025 : gagner dix rangs dans le classement EPI. C’est l’objet du plan d’action national de l’environnement pour le développement durable pour 2025 qui préconise les dix mesures prioritaires suivantes :

- Mesure 1 : Restructurer les institutions de l’environnement afin d’octroyer à l’action environnementale plus d’efficacité et d’intégration ;

- Mesure 2 : Introduire l’évaluation environnementale stratégique des politiques, plans et programmes publics ;

- Mesure 3 : Appliquer rigoureusement les règles d’achats durables dans tous les marchés publics ;

- Mesure 4 : Réorganiser le secteur de la gestion des déchets urbains, dans l’esprit de la décentralisation ;

- Mesure 5 : Réduire le recours à l’enfouissement des déchets pour atteindre un taux de recyclage global de 10% à l’horizon 2025 ;

- Mesure 6 : Instituer une redevance locale pour la gestion des déchets ;

- Mesure 7 : Rénover le système d’assainissement des eaux usées en le décentralisant et en responsabilisant davantage les pollueurs ;

- Mesure 8 : Actualiser et mettre en oeuvre la stratégie nationale de conservation de la biodiversité et des écosystèmes et promulguer la loi sur la biosécurité ;

-Mesure 9 : Mettre en place une nouvelle génération de plans intégrés de lutte contre la dégradation des terres aux échelons national, régional et local ;

- Mesure 10 : Engager l’élaboration d’un nouveau schéma national d’aménagement du territoire.

Comme vous venez de le constater, la biodiversité fait bel et bien partie intègre du développement durable.. et holistique. Il nous semble opportun ici de souligner que notre performance en tant que nation respectueuse de sa faune et sa flore laisse à désirer, voici un schéma récapitulatif de notre place sur le continent.

Ces mesures stratégiques ont été prônées par la commission d'experts « Les fondements de la croissance et du développement économique » présidée par Afif Chelbi et composée de : Zouhour Karray, Hamadi Tizaoui, Lamia Zribi avec les contributions sectorielles de : Adel Gaaloul, Mustapha Haddad, Noureddine Hajji, Mounir Majdoub, Amel Nafti,Ahmed Smaoui et Sami Zaoui, avec la coordination de Mehdi Taje, prospective et sous la direction de Hatem Ben Salem, ex-directeur de l'Institut Tunisien des Etudes Stratégiques (ITES).



Commentaires

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...