constitution tunisie

Tunisie 2025 : Vers un équilibre entre pouvoirs central et local

Plus tôt cette semaine, les chiffres nous ont raconté sans détour le retard considérable observé dans la mise en oeuvre du cadre légal organisation le pouvoir local (schéma) qui fut ficelé après des années de débats et de multiples révisions.

Il importe de préciser à cet égard que l'administration - sous l'égide du Ministère de l'Intérieur - et indépendamment de la chose politique, a commencé à travailler sur ce Code des Collectivités Locales depuis.. 2011.

Nous nous proposons un voyage dans le temps en 2015, trois ans avant la promulgation de ladite loi et la tenue des premières municipales libres, nos prospectivistes réunis autour de l'étude stratégique Tunisie 2025 ont établi un plan d'action en vue de réaliser une partie des aspirations de cette Tunisie révolutionnaire, en quête d'une équité régionale depuis de longues décennies.

Nous donnons la parole aux experts pour nous éclairer sur les principales lignes directrices :

- L’adoption d’une démarche progressive de mise en place des Conseils municipaux et des Conseils régionaux ;
- La précision des rapports entre les Collectivités locales, le gouverneur et les Services extérieurs des départements ministériels ;
- La mise en place d’une fonction publique territoriale ;
- Le renforcement de la démocratie locale à travers l’implication des citoyens à la gestion locale (participation à la préparation du budget des collectivités locales … et la construction d’actions publiques avec des citoyens ;
- Le démarrage d’une réflexion mobilisant les acteurs de la vie politique et la société civile en vue de l’élaboration d’un projet de loi définissant la composition et les attributions du « Conseil supérieur des collectivités locales » prévues par l’article 141 de la Constitution (schémas).

Ces recommandations ont été tissées par la commission d'experts "Etat et Instititions" présidée par Ridha Ben Hammed et composée de : Mongi Ben Raies, Sabria Sekhiri Zarrouk et Mustapha Ben Letaief, dans le cadre de l'étude "Tunisie 2025", rapportée par Hafedh Bouktif et Mondher Khaled, et encadrée par Kais Hammami et Mehdi Taje, prospectivistes, sous la direction de Hatem Ben Salem, ex directeur général de l'ITES, cerveau de la Présidence de la République.. A bon entendeur!




Commentaires

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...