constitution tunisie

Tunisie 2025 : Proactivité sur le long terme de la Défense et la Sécurité nationales

Nous reprenons notre lecture de la stratégie nationale de lutte préventive contre le terrorisme, telle que conçue par nos prospectivistes et experts de la sécurité nationale.

La semaine dernière, nous avons fait un arrêt sur quelques mesures susceptibles à renforcer notre proactivité à court-terme (schéma). Selon la même étude, nous pouvons faire encore mieux, en éliminant le virus de la radicalisation avant même qu'il ne se prolifère. On parle ainsi de la proactivité sur le long-terme dépassant le cercle des renseignements et de la sécurité, et surpassant même nos frontières, préconisant la coopération internationale dans le cadre d'une union sacrée contre un ennemi commun qui ne reconnaît pas ces frontières.

Sur le plan national, nos stratéges recommandement d'immuniser notre société contre tout type de discours idéologique extrémiste et ce :

- En misant sur l'école et plus généralement, la culture et les arts, véritables vecteurs des valeurs communes de notre nation trois fois millénaire.
- En s'attaquant aux sources de griefs et de ressentiments amplifiés par une confiance fragilisée dans l'Etat et ses institutions, une disparité régionale et un chômage qui persistent.

Ces recommandations entre autres ont été formulées par la commission "Défense et Sécurité nationales" présidée par Tarek Faouzi El Arbi, composée de Taoufik Bouaoun et Kamel Rouissi dans le cadre de l'étude "Tunisie 2025" rapportée par Hafedh Bouktif et Mondher Khaled, encadrée par les prospectivistes Kais Hammami et Mehdi Taje, sous la direction de Hatem Ben Salem, ex-directeur de l'Institut Tunisien des Etudes Stratégiques ITES.

Tout ce qui a été avancé a été largement défendu par la société civile qui parle de plus en plus de la notion de la sécurité globale. Toutefois, on se demnde sur le devenir de l'implémentation de cette stratégie émanant du think-tank officiel de l'Etat. A quel point ses recommandations engagent-elles le gouvernement quand on sait que l'ITES relève de la Présidence de la République. Qu'est-ce qui a changé au niveau des programmes scolaires et de la politique du ministère des affaires religieuses entre autres pour contenir et sanctioner le discours de haine qui fait encore fureur..


Commentaires

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...