constitution tunisie

Médiation et Justice judiciaire : Domaines d'Application

Nous reprenons notre exploration du nouveau monde de la Médiation, un mode alternatif de résolution des conflits des plus appréciés au vu de sa proximité du domaine relationnel si complexe.

Qu'entendons-nous par là ? La justice traditionnelle s'intéresse au litige lui-même, tandis que la médiation va au delà des manifestations de ce conflit, afin de donner parole au non-dit : croyances individuelles (limitantes notamment), valeurs et principes, critères, craintes, attentes, besoins, sont autant d'informations si importantes qui justifient et qui risquent de pérenniser le différend.

Le rôle du médiateur - désormais régularisé dans bon nombre de pays dont le Maroc et la Jordanie - est de mettre à jour ces paramètres si personnels et subtils, de guider chacune des parties à les reconnaître, afin de regarder la situation d'un nouvel oeil, plus éclairé et lucide.

Par là, la communication a plus de chances de se rétablir, avant de déboucher sur un accord commun qui sera le fruit d'une compréhension et d'une empathie mutuelle née grâce à la facilitation du médiateur qui agit ainsi comme un coach.

Pour reprendre le témoignage de Madame Saida Chebili - présidente du Tribunal de première instance de Sousse 2 - suite au projet pilote de l'expérimentation de la médiation : je ne suis plus la même après avoir pratiqué la médiation, je me suis retrouvée plus proche de l'humain.

Ce constat a été unaniment partagé pendant le juteux débat autour de la Médiation, la Justice et l'Ethique, dans le cadre des Journées doctorales co-tenues par la FSJPST et le Programme d'Appui à la Réforme de la Justice PARJ.


Commentaires

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...