constitution tunisie

Le Cadre Juridique des Associations au risque de se retrécir

Le diagnostic de la Tunisie post-révolutionnaire passe par ses indicateurs socio-économiques mais également pas sa législation qui constitue le terreau de la jeune démocratie, unique dans son voisinage. 

En huit ans, la liberté de la constitution des associations fut un acquis louable tout comme il est le cas pour le pluralisme  et la liberté médiatiques. Or, cela semble transitoire, à l'image de notre démocratie. 

Le 28 janvier dernier, un communiqué alarmant signé par au moins 10 acteurs de la société civile, faisant état des risques qui guettent l'avenir des associations existantes et à venir... 

Selon le texte du communiqué, la bureautcratie et autres procédures administratives musclées feraient son grand retour au nom de la prévention anti-terroriste et contre le blanchiment d'argent, entravant la facilité actuelle d'ouvrir une association. 

Nous sommes certains que les protagonistes de ces projets de loi ne sont pas forcément tous contre toutes les associations; toutefois ce débat polémique mérite d'être exposé, relayé et poursuivi. 

A sa manière, Tunelyz a essayé se simplifier au maximum les principales sources d'inquiétude des associations signataires du communqué que vous pouvez télécharger sur cette adresse.


 

Commentaires

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...