constitution tunisie

Classement de la Tunisie par rapport à la Liberté d'Association

Il y a peu, nous avons scruté le plaidoyer signé par 11 associations phares de la société civile tirant la sonnette d'alarme sur les risques qui la guette.. (voici notre schéma récapitulatif).

Notre cinquième pouvoir n'est pas resté les bras croisés, et a organisé deux journées de rencontres autour du droit des associations à travers notre histoire contemporaine, et de par le monde. Cette rencontre nous a révélé des chiffres fort intéressants et insoupçonnables, épaulant le plaidoyer de nos experts juristes. 

Parmi les faits qui nous ont interpellé : la rechute de la Tunisie dans le classement des pays considérant leur respect de l'Etat de droit. Nous nous sommes tout particulièrement intéressés à la composante "Liberté d'association". 

A première vue, les chiffres rendent fiers : avec un score de 0.67 sur 1, nous sommes à la tête des pays de la région MENA, et deuxièmes sur le continent en matière de garantie du droit d'association. Somme toute, nous occupons la 47ème place sur 113 pays qui ont fait l'objet de l'étude du World Justice Project dont voici le dernier rapport 2017-2018.

Toutefois, en revenant aux anciennes éditions de cet index si bien détaillé, nous constatons un certain recul : En une seule année, nous avons perdu presque 1 point qui nous a coûté 4 places. A ce rythme, nous risquons de nous retrouver de nouveau en bas de l'échelle. 

Rappelons que la loi fraîchement adoptée portant sur le nouveau Registre National des Institutions ainsi que le projet de loi organisant l'Etat d'Urgence ouvrent la porte à des restrictions entravant la liberté et la facilité de constitution des associations qui ne sont plus soumises au régime des autorisations de la dictature.. Nous ferons le suivi d'autres indicateurs dans des prochaines publications.



Commentaires

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...