constitution tunisie

Place de l'Enfant dans la Justice tunisienne

Ces derniers temps, l'enfant tunisien a été constamment au centre des débats houleux autour de la crise de l'enseignement et tout récemment, le scandale de l'école clandestine découverte aux abords du Regueb. 

Et comme toujours, cette effervescence médiatique a mis en avant des avis opposés, quelques fois extrêmes et totalitaires, mais où en est l'enfant / le mineur dans tout cela ? 

Nous avons cru bon de revenir au texte fondateur de notre République qui a été, rappelons-le, adopté à la quasi-unanimité - 200 sur 216 voix - il y a plus de cinq ans. 

Cap sur l'article 47 relevant du Chapitre Droits et Libertés de la Constitution tunisienne

Les droits de l'enfant sur ses parents et sur l'Etat sont la garantie de la dignité, de la santé, des soins, de l’éducation et de l’enseignement. L’État se doit de fournir toutes les formes de protection à tous les enfants sans discriminations et selon les intérêts supérieurs de l'enfant. (source)


حقوق الطفل على أبويه وعلى الدولة ضمان الكرامة والصحة والرعاية والتربية والتعليم.
على الدولة توفير جميع أنواع الحماية لكلّ الأطفال دون تمييز وفق المصالح الفضلى للطفل.
(المصدر)
Le schéma suivant s'efforce de traduire une phrase-clé de ce commandement :

Commentaires

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...