constitution tunisie

Vue d'ensemble sur les réactions pour et contre l'initiative de Jebali

Les conséquences de la dernière décision-surprise du chef du gouvernement provisoire Hammadi Jebali ont été encore plus surprenantes. Au fil des communiqués de partis, des déclarations officielles de politiciens et des débats télévisés, l'échiquier politique semble prendre le sens dessus-dessous.

Une bonne partie de l'opposition, en dehors de la coalition du Front Populaire, ont clairement soutenu l'initiative de Hammadi Jebali pour former un gouvernement entièrement formé de technocrates. Ce souhait qui semble être une décision irréversible a eu pour effet de scinder la Troïka et le parti Ennahdha. Cette crise politique sans précédent a aussi permis un nouveau rapprochement entre les positions du CPR (parti du président de la république) et Ennahdha suite à la multiplication des différends entre les deux partis, à propos de... la formation du nouveau gouvernement de coalition. 

Nous avons voulu résumer les positions qui ont fait le plus de bruit, émanant de partis ou de coalitions qui ont un certain poids médiatique et populaire. A noter également que deux organisations indépendantes, l'UGTT (principale centrale syndicale) et l'UTICA (organisation patronale) ont exprimé leur enthousiasme par rapport à un gouvernement de technocrates, dans l'espoir de se pencher sur les vrais problèmes socio-économiques du pays, loin des calculs politiques et électoraux. 



Commentaires

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...