Top Ad unit 728 × 90

tunelyz

Legal Watch

Legis

Evolution des Festivals à travers le Grand Sud Tunisien entre 2017 et 2018

Nous continuons notre traversée des rares chiffres-perles attestant du potentiel de cette terre tunisienne en tant que destination culturelle par excellence..

Des hauteures verdroyanets de Zaghouan, nous nous retrouvons aux confins d'un univers non moins saisissant de par ses paysages et son architecture singulières mais aussi, par la Vie dont il regorge.

Cette semaine, nous avons revisité pour vous les dernières statistiques rapportées à la scène festive du Grand Sud Tunisien, cueillies par l'office de développement en charge, l'ODS.

Promenant notre regard sur ces données, nous avons été doublement interpellés : D'une part, le nombre des festivals dans les gouvernorats de Gafsa, de Tozeur et de Kebili ont connu un épanouissement spectatulaire oscillant entre +20 et 40% de rendez-vous artistiques et culturels dans ces régions là. En revanche, Tataouine a vu ses lumières s'estomper quelque peu, avec 21 évènements de moins. Nous nous demandons si ces disparitions sont juste temporaires suivant la périodicité (ou non) des festivals de la région.

Par ailleurs, les contrées de Gabes et de Médenine ont enregistré une "stabilité" entre 2017 et 2018, offrant à leurs habitants et visiteurs 53 et 47 festivals respectivement.

Au regard de ce tableau, un certain constat se dégage : les régions du Sud-Ouest ont toutes scintillé, ce qui n'est pas le cas des régions du Sud-Est. Cette disparité serait-elle dûe aux effets des politiques "propres"  aux différents districts du pays ?

La question qui nous semble encore plus importante est de savoir quels mécanismes ont été mis en oeuvre pour faciliter la coordination ô combien importante entre deux ministères qui auraient dû s'unir depuis des lustres.. le Tourisme et la Culture. L'Artisanat est adopté par le premier sans pour autant être satisfait comme le dévoilent ces chiffres compilés dans notre dernière lettre d'information dédiée au Fait-main Tunisien.

A ce propos, nous nous ne lassons jamais de rappeler l'aberrante absence du Ministère du Tourisme dans le comité de suivi du contrat-objectif de notre ambitieuse agence AMVPPC, responsable de la promotion culturelle (schéma). Cette critique a été avancée par Lotfi Mansour dans son livre intitulé " Le tourisme est mort, vive le tourisme". Puisse la Révolution du secteur avoir lieu, enfin!



Evolution des Festivals à travers le Grand Sud Tunisien entre 2017 et 2018 Reviewed by Khalil Gdoura on Wednesday, April 29, 2020 Rating: 5

No comments:

All Rights Reserved by Tunelyz : Parole aux Chiffres © 2012 - 2020
Powered By Blogger, Designed by Sweetheme

Contact Form

Name

Email *

Message *

Powered by Blogger.