constitution tunisie

Indicateurs de développement de Ben Arous (2018)

Comme nous l'avons souligné dans notre dernier arrêt sur les régions, le vaste Grand Tunis n'est pas du reste au vu des fortes disparités intrinsèques qui n'échappent à personne. Après Manouba, nous nous proposons un tour rapide de la banlieue sud du Tunis : Ben Arous. Que disent les chiffres ?

En scrutant la dernière enquête sur l'attractivité régionale conduite par l'IACE, un tableau aux chiffres - scores - contrastés vaut le détout : Les acteurs économiques installés dans le gouvernorat et questionnés par l'étude en quetsion ont particulièrement apprécié la valorisation des entreprises accomplies (d'un point de vue innovation et emploi) à l'échelle locale, régionale et nationale. De même, la proactivité des associations de développement local ainsi que les prestations de la police municipale sont autant d'aspects qui ont raflé des notes positives frôlant les 8 sur 10.

En revanche, et sans surprise, l'état de l'environnement et de l'hygiène laisse à désirer, tout comme le transport public (1.1 sur 10) pourtant bénéficiaire d'une flotte conséquente et diversifiée desservant le Grand Tunis, ce qui n'est pas de la quasi majorité des autres coins du pays.

Aussi étrange (ou pas) que cela puisse paraître, le ratio de postes vacants par entreprises publiques est fustigié par les enquêtés qui lui ont attribué un score nul. Lecture à suivre..



Commentaires

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...