constitution tunisie

Part des recettes propres de l'AMVPPC dans ses dépenses pour l'année 2019

Durant notre dernier point juridique, nous avons constaté avec stupeur une certaine aberration relevée dans l'organigramme du comité responsable du suivi du contrat d'objectifs de l'Agence de Mise en Valeur du Patrimoine et de la Promotion Culturelle (AMVPPC), redoutable organe dans la propulsion du tourisme alternatif..

En attendant des explications du ministère de tutelle, nous aimerions nous attarder sur les comptes de l'AMVPPC qui font état d'une.. quasi autonomie financière par rapport à ce même ministère pour l'année en cours. Droit aux chiffres!

Vous souvenez-vous, l'établisement en question alimente environs un tiers de son budget (schéma) grâce aux recettes générées par les entrées aux sites archéologiques, monuments et musées, ainsi que par ses ventes de publications et d'artéfacts divers. En zoomant sur cet indicateur, quelques chiffres intéressants font irruption :

- 100% des dépenses d'intervention (751 mille dinars) sont assurées par les recettes propres de l'AMVPPC.
- 69% du budget réservé au fonctionnement de l'institution (2562 mille dinars) sont également puisées de ces mêmes recettes propres,
- Enfin, la contribution de ces entrées d'argent demeure faible par rapport à la masse salariale colossale de.. 10,4 millions de dinars, à hauteur de 23%.

Au terme de notre visite du.. budget du ministère des affaires culturelles (2019), nous pouvons aisément conclure que cette agence demeure de loin celle qui assure un certain retour sur investissement, certainement grâce à la nature de ses activités.. Nous souhaiton tout de même que cette performance soit confirmée, tournée vers l'excellence, pourvu qu'elle inspire d'autres organes publics à s'auto-financer dans leurs propres intérêts et celui de l'Etat appauvri.. car la valeur de notre histoire et patrimoine est tout juste inestimable!



Commentaires

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...