constitution tunisie

Candidatures aux Présidentielles : les 3 types de Cooptation

Le marathon au Palais de Carthage va à toute vitesse, avec des candidatures qui affluent de tous bords, présentant des visages connus et moins connus.. Certains prétendants à Présidentielle ont même créé la polémique, d'où la question qui revient : quid du sérieux de ces candidatures ?

Nous nous sommes proposés de relire et visualiser l'article 41 de la loi électorale soulignant les modalités de cooptation, un des conditions nécessaires pour l'acceptation des dossiers soumis à l'ISIE.

Le schéma suivant s'efforce de résumer les trois critères qui seront vérifiés par la haute instance. La satisfaction d'un de ces critères valide la cooptation sous conditions... à titre d'exemple, un citoyen ne peut soutenir deux candidats à la fois. Cela va sans dire que les signatures doivent être bel et bien vérifiées, quand on se rappelle de la manipulation opérée par certains candidats au premier tour des présidentielles de 2014.

Retour à notre question du départ : l'ISIE a fait savoir que parmi les premiers dossiers déposés, dix affichent.. zéro cooptations (source). Ces candidatures, dépourvues de tout sens, auraient servi au simple buzz recherché par leurs protagonistes. Mission accomplie. Nous aurions aimé que les procédures de l'Instance s'abstiennent de communiquer, photos et vidéos à l'appui, des prétendants qui n'ont montré aucun respect aux conditions minimales de candidature.

Notons que le texte législatif en question est venu expliciter l'article constitutionnel (art. 47) dans son troisième paragraphe qui a laissé la porte ouvert au législateur pour chiffrer les cooptations requises.



Commentaires

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...