constitution tunisie

Lecture du vote pour la nomination du nouveau gouverneur de la BCT


Le 24 juillet 2012 restera une date mémorable dans l’histoire de la Tunisie post-révolutionnaire.

L’Assemblée Constituante, première institution législative élue démocratiquement, vient d’approuver la nomination controversée de Chedly Ayari, nouveau gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie.

Sur un total de 190 votes, 96 voix ont été pour cette nomination (source : TAP), soit exactement le fameux 50% plus un. Au vu d’un résultat aussi serré, nous pouvons conclure que la décision n’a pas été évidente. La Troïka qui totalise plus de 60% des sièges de l’Assemblée, a difficilement obtenu la majorité parlementaire.

Les députés de la Troïka, à la différence de ses trois présidents, sont clairement divisés sur la question du nouveau candidat à la tête de la Banque Centrale. Nos confrères de Marsad, observatoire des travaux de l’Assemblée Nationale Constituante, ont pu retracer la quasi-totalité des votes,  député par député. (vous pouvez consulter ici la liste et trier par parti / groupe / vote). Principal avantage : avoir une vue nuancée et réaliste du paysage politique.

Nous nous sommes penchés sur ces votes improbables qui remettent en question la concordance au sein de la Troïka.

Autre enseignement : Quelques absences et abstentions dans le camp de l'opposition ont suffi pour changer le sort de la Banque Centrale et de toute une politique monétaire.


Commentaires

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...