constitution tunisie

Manque de coopération de certains ministères avec l'INLUCC en 2018

Pour le tableau de bord de cette semaine rythmée par le 9ème anniversaire d'une révolution.. encore attendue, nous avons choisi de revenir sur le tout dernier rapport d'activité de notre Instance indépendante chargée de la lutte contre la corruption (INLUCC) qui a mis fin à l'ancien régime. Quel bilan?

Les chiffres y avancés sont succulents, nous avons toutefois en sélectionné un seul qui en dit long sur l'implication du gouvernement dans cette guerre qu'il a promise et annoncée entre 2016 et 2017.

L'année 2018, objet du présent rapport, a éta marquée par la collaboration de 19 ministères suite aux requêtes de l'INLUCC, lui permettant d'accéder à tous les éléments nécessaires pour l'enquête judiciaire autour des dizaines centaines suspicions de corruption.

Le chiffre qui nous a interpellé est bien inférieur mais alarmant : 5 ministères n'ont pas coopéré avec l'Instance sur ces dossiers là comme le stipule l'article 13 du décret 2011-120.

Parce que tout n'est pas chiffres, nous nous permettons de nommer ces entités du gouvernement qui ont gardé le silence après avoir été relancées par l'INLUCC :
- Le ministère de l'Intérieur,
- Le ministère de la Justice,
- Le ministère de la fonction publique, chargée de.. tenez-vous bien, la bonne gouvernance,
- Le ministère des affaires locales et de l'environnement (catastrophique),
- Le ministère de la Femme, de la Famille et de l'Enfance abusée et massacrée au vu des faits divers et moroses qui ont ponctué ces dernières années (en voici quelques indicateurs schématisés).

Fin de l'histoire.


Commentaires

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...