constitution tunisie

Lecture critique et progressiste du Code du Statut Personnel par Pr. Zeineb Ben Saïd, philosophe

Aujourd'hui, la Femme Tunisienne fête 63 ans d'émancipation initiée par la force de la loi - le Code du Statut Personnel - qui a préparé le terrain à différentes réformes et révolutions sociétales en cascade, certaines d'entre-elles ont bel et bien devancé celles entamées dans des pays comme.. la France (droit à l'avortement accordé en 1975, deux ans après la Tunisie - source) eou encore la Suisse (où le suffrage féminin a été accepté seulement en 1971).

Dans le cadre de cette rubrique tournée vers le monde de la Loi, nous souhaitons donner la parole à Mme Zineb Ben Said, philosophe, syndicaliste et militante des droits de la femme, pour une lecture intemporelle et holistique de la place du CSP entre hier et aujourd'hui.

Dans son allocution accordée au CREDIF, l'auteur rappelle que les réclamations et les ambitions féministes ont connu une mutation entre hier et aujourd'hui. Au cours de la première moitié du siècle précédent, le souci majeur fut la préservation de la dignité des femmes et ce, au vu des abus qui leur étaient infligés moyenannt la menace du divorce inconditionnel, la polygamie, etc. Faut-il rappeler que ces pratiques, encore espérés par certains, faisaient tort aux enfants, et à la notion même de la famille. Dans cet esprit, le CSP (Code du Statut Personnel) a été promulgué.

Six décennies plus tard, cette révolution est devenue "acquise", non négociable, et entre-temps, la République s'est dotée d'une nouvelle constitution stipulant l'égalité sans conditions entre tous ces citoyens. Cette métamorphose survenue au sommet de la hiérarchie des normes impose aujourd'hui une révision du Code légendaire de la Tunisie contemporaine.

Article 21 de la Constitution (texte original) : Les citoyens et les citoyennes, sont égaux en droits et devoirs. Ils sont égaux devant la loi sans discrimination aucune. L’État garantit aux citoyens les libertés et les droits individuels et collectifs. Il leur assure les conditions d’une vie décente.

Professeur Zineb Ben Said rajoute que le terme même Dignité est aujourd'hui indissociable des notions de Citoyenneté et d'Egalité.

L'article est paru dans une publication célébrant le soixantième anniversaire du CSP par le CREDIF, le centre de recherche et de documentation sur la question sur la Femme.


Commentaires

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...