constitution tunisie

Le système sanitaire en crise


Aujourd'hui encore sous la coupole de l'Assemblée, les ministres sont auditionnés pour s'expliquer sur des problèmes divers. Nous retenons l'intervention du ministre de la Santé qui a parlé d'une véritable crise de financement des dépenses sanitaires.

Le citoyen en paie près de 48% et s'en sort appauvri, tandis que certaines institutions étatiques sont fortement endettées (Pharmacie Centrale) ou propices à la malversation financière (hôpitaux). Autrement, le citoyen n'est pas la seule victime du système sanitaire, mais également... l'Etat, toujours selon Abdellatif Mekki.

Il y a deux semaines, dans une interview accordée au journal Assabah, le ministre de la santé a estimé que le système actuel aurait atteint ses limites et que des réformes s'imposent. Pour ce faire, une consultation nationale devrait être organisée avant la fin du mois.

Certes, ce genre d'initiatives ne date pas d'aujourd'hui. Seulement dans la Tunisie d'après la révolution, nous souhaitons que des chiffres plus détaillées soient publiquement partagées, de quoi impliquer tous les journalistes et experts dans ce dialogue.


Commentaires

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...