constitution tunisie

Recommandations de l'INLUCC : Nécessité de prioriser les dossiers de corruption

Marquant le point juridique de la semaine, nous poursuivons la lecture des recommandations soufflées par notre ambitieuse instance chargée de la lutte contre la corruption & mauvaise gouvernance INLUCC, à l'adresse de ces gouvernements dits révolutionnaires, qui se succèdent et qui promettent la guerre à ce fléau de société.

Une mesure nous a interpellé de par sa clarté et "facilité technique" de mise en oeuvre ne nécessitant ni chantier juridique ni révision reglémentaire. L'instance appelle solonellement l'exécutif à prioriser effectivement cette battaille dans sa politique pénale et ce, en exhortant le ministère de la justice à émettre des ordres clairs sous forme de circulaires à l'attention du ministère public (النيابة العمومية) - dont voici le texte constitutionnel de référence - pour accorder la priorité absolute aux investigations, à l'instruction et au renvoi aux assises dès qu'il s'agit d'un dossier de corruption.

Voici une recommandation qui nous semble à la fois simple et improbable, dépendant entièrement de la volonté politique de tout un exécutif qui dépend à son tour, du moins partiellement, de l'humeur de nos partis influents.

Nous sommes bien curieux du devenir de cette prescription parmi bien d'autres dans une économie de plus en plus gangrenée par une corruption.. décentralisée. A suivre!


Commentaires

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...