constitution tunisie

Vers un modèle économique plus durable écologiquement en 2025

Poursuivons notre lecture des grandes lignes du nouveau modèle économique préconisé par l'étude prospective "Tunisie 2025".  Outre son caractère équilibré tant au niveau régional que social (schéma), et la nécessité d'une approche proactive qui ose davantage l'international (chiffres), la question environnementale doit être au centre du développement.

Dans un premier temps, nous avons vu l'objectif fixé par nos stratgèges, celui de gagner dix places dans le classement mondial des économies vertes (schéma) établi par l'Environmental Performance Index, et de quelle manière ?

Nous avons sélectionné pour vous le reste du tableau de bord recommandé par ladite étude, parole aux experts :

- Indépendance énergétique en 2025 : 84 % contre 57 % en 2015 et 93 % en 2010
- Part de l’énergie renouvelable dans la production électrique : 20 % contre 1 % en 2015
- Intensité énergétique (tep par M$ 2005 de PIB) : 173 contre 210 en 2015
- Intensité globale d’utilisation de l’eau (1000 m3 d’eau par MDT de PIB) : 30 en 2025 contre 40 en 2012.
- Réduction des émissions des gaz à effet de serre de 16,7 MteCO2 en 2025 (- 32% par rapport au baseline)2 .
- Nombre d’entreprises écologiquement et socialement responsables3 en 2025 : 1000 contre 200 en 2010
- Recyclage des déchets (matière ou énergie) : 10% en 2025.

Ces chiffres ont été arrêtés par la commission d'experts « Les fondements de la croissance et du développement économique » présidée par Afif Chelbi et composée de : Zouhour Karray, Hamadi Tizaoui, Lamia Zribi avec les contributions sectorielles de : Adel Gaaloul, Mustapha Haddad, Noureddine Hajji, Mounir Majdoub, Amel Nafti,Ahmed Smaoui et Sami Zaoui, avec la coordination de Mehdi Taje, prospective et sous la direction de Hatem Ben Salem, ex-directeur de l'Institut Tunisien des Etudes Stratégiques (ITES).

Commentaires

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...